Combattants et anciens combattants au prisme des transformations de l’Etat

Groupe de recherche/séminaire “Combattants et anciens combattants dans des États en transformation”
https://enseignements-2017.ehe ss.fr/2017/ue/2399/
Journée d’étude  27 juin 2018
Combattants et anciens combattants
au prisme des transformations de l’Etat

avec le soutien du LabEx TEPSIS, de la  Faculté de Philosophie et Sciences sociales de l’ULB (CEVIPOL) et du CETOBAC (CNRS-EHESS)

EHESS 54 bd Raspail, 75006 PARIS,
salle AS1_24 (sous-sol)

Cette journée d’étude s’inscrit dans le cadre du séminaire “Combattants et anciens combattants dans des Etats en transformation” à l’EHESS ; elle mettra l’accent sur les anciens combattants, leurs trajectoires d’après-guerre, leur rôle dans les sociétés en recomposition, et sur le rapport entretenu avec les États en (re)construction par le biais d’associations, de partis politiques, d’ONG mais aussi au travers de leur investissement dans l’économie, que ce soit sous une forme légale ou non, ou dans de nouvelles situations d’usage de la violence (lors de manifestations, d’opérations  de maintien de l’ordre ou dans de nouveaux conflits armés). Après une session exposant les limites des approches en termes de DDR (Désarmement, démobilisation, réintégration), la journée d’étude s’articule autour de deux questionnements : que fait l’Etat aux anciens combattants ?  Que font les anciens combattants à l’Etat ?

9h00-9h15 : ouverture et accueil des participants
9h15-9h30 : présentation de la journée – Aude Merlin et Cloé Drieu

9h30-11h00 : Retour sur les concepts de gestion du “post-conflit”
Présidence : Aude Merlin (Université Libre de Bruxelles (CEVIPOL)Nathalie Duclos (Université de Tours, ISP)
Retour critique sur les théories du DDRNona Shakhnazarian (Armenian National Academy of Sciences, Yerevan) :
Gun Policy and Prevention of Warlordism in de facto Nagorno-Karabakh Republic: From Demobilization-Disarmament-Rei ntegration (DDR) to Security Sector reforms
Discussion : Masha Cerovic (Ehess, CERCEC)

11h00-11h30 pause-café

11h30-13h30 : Ce que les anciens combattants font à l’Etat ; ce que l’Etat fait aux anciens combattants
Présidence : Cloé DrieuJulien Mary (MSH-Sud, Montpellier)
“De l’accréditation à la rébellion : les anciens prisonniers français d’Indochine face à l’Etat durant la “Guerre d’Algérie”Bertrand de Franqueville (Etudiant-chercheur, Paris) :
Les (ex)combattants du bataillon Azov et l’État ukrainien : analyse d’un rapport complexe entre opposition radicale, instrumentalisation réciproque et co-définition des prérogatives institutionnellesSilvia Serrano (Université Paris Sorbonne, Eur’Orbem)
“L’Etat géorgien face à ses anciens combattants ; temporalité des constructions de l’Etat”
Discussion : Cécile Jouhanneau (Univ. Paul Valéry Montpellier 3, ART-Dev)

13h30 – 14h30 Pause déjeuner

14h30-16h00 : Ruptures, bifurcations et réengagements dans l’après guerre
Présidence : Nathalie Duclos ?Nermina Tbronja (Paris Nanterre, ISP)
« Combatants and society in transition: case study of the life paths of Bosnian combatants fighting abroad (Syria, Iraq, Ukraine) »Aude Merlin (CEVIPOL, ULB, Bruxelles)
“Expérience de guerre et construction d’un Etat de facto : que nous donnent à entendre les récits des combattants engagés côté abkhaze en 1992-1993 ?”

Discussion : (à confirmer)

Organisation : Anna Colin-Lebedev, maîtresse de conférences à l’Université Paris Nanterre, ISP, associée au CERCEC ; Cloé Drieu, chargée de recherche au CNRS (CETOBaC) ; Nathalie Duclos, maîtresse de conférences à l’Université de Tours, ISP ; Cécile Jouhanneau, maîtresse de conférences à l’Université Paul-Valéry de Montpellier, ART-Dev ; Anne Le Huérou, maîtresse de conférences à l’Université Paris Nanterre, ISP, associée au CERCEC ; Aude Merlin, maîtresse de conférences à l’Université Libre de Bruxelles (CEVIPOL) ; Silvia Serrano, professeure à l’Université Paris-Sorbonne, Eur’Orbem, associée au CERCEC ; Elisabeth Sieca-Kozlowski, The Journal of Power Institutions in Post-Soviet Societies & CERCEC

Author: Max

Share This Post On