La Russie impériale. L’Empire des Tsars, des Russes et des Non-Russes

Pierre Gonneau, Aleksandr Lavrov, Ecatherina Rai

La construction d’une nation

De Pierre le Grand à Nicolas ll, la Russie s’affirme comme un des acteurs majeurs du concert des nations europeennes, empire multiethnique et multiconfessionnel à cheval sur deux continents et objet d’une quête identitaire entre nationalisme, spiritualité orthodoxe et mystique révolutionnaire. Pierre le Grand projette son empire sur la scène internationale et le remodèle, dans une transformation qui s’apparente à une réinvention complète du peuple
russe. Puis, sous le sceptre de quatre impératrices, la Russie se porte à la tête des nations civilisées, tandis qu’au XlXe siècle, au contraire, le trône est occupé par des empereurs affichant un style de gouvernement masculin. Sous Alexandre ler, le rayonnement du pays
atteint son apogée avec la victoire remportée sur Napoléon, avant que son successeur, Nicolas ler, s’attire une hostilité quasi générale dans son rôle de « gendarme de l’Europe ». La défaite de Crimée (1855)ouvre enfin une période de tension extrême. L’alliance avec la France, scellée à la veille du XXe siècle, ainsi que les défis logistiques et militaires auxquels la Russie est confrontée I’amènent au grand tournant d’octobre 1917.

Author: Max

Share This Post On