Nordic networks and Transnational Action in the Baltic States (1980-2004)

le Jeudi 17 mai 2018 à 18h00

à l’INALCO

2 rue de Lille (Paris 7ème) (et non 13ème !)

Salle 131 (Escalier B, 1ère étage)

Avec

Fredrik Lars STÖCKER, chercheur à l’Institute for Eastern European History at the University of Vienna (auteur de « Bridging the Baltic Sea : Networks of Resistance and Opposition during the Cold War Era », 2017)

Promoting the Market in a Planned Economy: Experts and Economic Institutions in the Estonian SSR during Perestroika (cf.résumé)
Katerina KESA, maître de conférence en civilisation de l’espace baltique et chercheure au Centre de Recherches Europes-Eurasie (CREE) à l’INALCO

Nordic countries patronage action towards the Baltic States (1990-2004): political support and transfer of technical assistance through the actors and networks

La séance qui se déroulera en anglais, sera discutée par

Elsa TULMETS, chercheure au Centre Marc Bloch, Berlin, HDR en Science politique, IEP Paris

Venez nombreux et n’hésitez-pas à transmettre l’annonce aux personnes intéressées par la thématique ! (l’affiche ci-jointe)

Les co-responsables d’Espaces baltiques :

Céline Bayou, Katerina Kesa, Nicolas Escach et Arnaud Serry

Le projet de recherches “Espaces baltiques” porte sur les questions contemporaines relevant du champ géographique de lamer Baltique. Il vise à développer une approche comparatiste et transversale dans les domaines politique, sociétal, géographique et économique. Il s’agit d’interroger les perceptions et représentations des sociétés de cet espace sur elles-mêmes et sur les Autres, ainsi que les regards extérieurs, dont français, portés sur cette région. Dans le cadre d’une thématique large, le projet « Espaces baltiques » cherche à accorder une place à des sujets moins fréquemment traités afin de dégager des cohérences de zone et d’approfondir la compréhension de cet espace.

L’approche choisie étant interdisciplinaire, le projet « Espaces baltiques » cherche à faire dialoguer les historiens, politologues, géographes, sociologues ou économistes français et étrangers dont les travaux portent sur l’un ou plusieurs pays de la région de la mer Baltique (Etats baltes, Finlande, Pologne et Russie, mais aussi Allemagne, Danemark, Norvège et Suède).

Axe 2 de l’Espaces baltiques –  « Régionalisme et réseaux » (2018-2019)

L’axe portant sur « Régionalisme et réseaux » (2018-2019) interroge les dynamiques et synergies qui interagissent dans cet espace à travers les circulations et les coopérations transnationales, les réseaux économiques, politiques ou culturels, la diffusion et le partage d’idées et de pratiques. Les travaux porteront sur les moyens et actions mis en œuvre par les riverains de la mer Baltique (acteurs privés ou publics) visant à intégrer et/ou ouvrir cet espace à d’autres pays ou régions, sur les acteurs transnationaux et leurs relations mutuelles, les réseaux énergétiques, la circulation d’informations, de pratiques et d’idées.

Author: Max

Share This Post On