Coexistences confessionnelles en Europe à l’époque moderne

Institut de recherches pour l’étude des religions (I.R.E.R.)

Coexistences confessionnelles en Europe à l’époque moderne. Entre théories et pratiques, XVIe-XVIIe siècle

jeudi 12 avril 2012

Paris (75006) ( 28 rue Serpente Lieu (Maison de la Recherche, salle de conférences D.035, rez-de-chaussée) )

Journée d’étude de l’Institut de recherche pour l’étude des religions. Organisée en quatre séances distinctes, elle cherchera à offrir de nouveaux aperçus, au niveau européen, sur cette période de troubles confessionnels en Europe, en l’axant notamment autour de la notion de tolérance, des premières « paix de religion » à la révocation de l’édit de Nantes et la reconquête catholique en Europe centrale. Une première partie s’intéressera aux questions juridiques ; les questions abordées seront prolongées lors de la seconde séance, notamment par l’étude du « simultaneum », ou comment trouver une issue à la présence conjointe des deux confessions. La troisième session s’intéressera à la question des prédications et du rôle qui leur est prêté dans le combat pour la conversion de l’autre et l’unité de foi (catholiques contre réformés, et inversement). On se posera la question de l’efficacité d’un tel processus, qui entraîne bien souvent la naissance d’un sentiment d’identité face à l’adversité. Enfin, la dernière séance s’interrogera sur le processus de remise en cause des paix de religion, vu au travers de la politique des Habsbourg et, en France, des restrictions apportées par Louis XIV, aboutissant à l’édit de Fontainebleau.

Programme :
9h : Martin Dumont (IRER – Paris IV), Accueil des participants, introduction
Les principes de la tolérance entre le XVIe et le XVIIe siècle

9h15 : Guillaume Bernard (ICES – La Roche sur Yon), Les édits de pacification au temps des guerres de religion : une politique de tolérance ?

9h40 : Daniel Tollet (IRER – Paris IV), La Tolérance dans la Confédération polono-lithuanienne au XVIe siècle.

10h10 : Discussion

10h30 : Pause

Coexistence et reconquêtes confessionnelles

10h50 : Willem Frijhoff (Amsterdam), Coexistence confessionnelle dans les Provinces unies : Discours et pratiques d’un régime de connivence à plusieurs vitesses.

11h15 : Laurent Jalabert (Nancy II), La coexistence imposée en terre d’Empire : une église, deux confessions, ou l’obligation de la pacification religieuse.

11h40 : Olivier Chaline (Paris IV), La Montagne Blanche au prisme des divisions religieuses, des refus d’engagement et des alliances.

12h05 : Discussion

12h30-14h : Pause déjeuner
L’arme de la controverse, au service de l’unité de la foi

14h : Fabrice Flückiger (univ. Neuchatel), Au service de l’unité nouvelle. Disputes communales et fracture religieuse dans les villes suisses entre 1523 et 1536.

14h25 : Chiara Povero (univ. Turin), Polémiques religieuses entre catholiques et protestants dans un lieu de frontière : missionnaires capucins et jésuites face à la Réforme dans les vallées occidentales du Piémont.

14h50 : Laurence Sterritt (univ. Provence), Qui est papiste n’est point Anglais : Identité et altérite dans les pamphlets anti-catholiques de l’Angleterre moderne.

15h15 : Discussion

15h30 : Pause
Vers une remise en cause des paix de religion ?

15h50 : Marie-Elizabeth Ducreux (CARE-EHESS), Coexistence, confessionnalisation et monarchie dans les pays des Habsbourg. 1606-1687.

16h15 : Luc Daireaux (Caen), La coexistence confessionnelle à l’épreuve de la politique antiprotestante de Louis XIV (v. 1660-1685).

16h40 : Discussion – Conclusion
Entrée libre dans la limite des places disponibles. Le déjeuner est offert seulement aux intervenants.

Author: admin

Share This Post On

Submit a Comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *