Films sur la Perestroïka

Mois du film documentaire 2011 : Les années Perestroïka

Paris 3-10 novembre 2011

Cette année, la BDIC a sélectionné cinq films sur des thèmes représentatifs de l’Union soviétique entre 1985 et 1991. Ces réalisations produites en France, Suisse et URSS constituent une introduction sa prochaine exposition «URSS : Fin de parti(e). Les années Perestroïka», présentée au Musée d’histoire contemporaine-BDIC (Invalides) à compter du 2 décembre 2011.

Jeudi 3 novembre, 18h30 – Société de Géographie (184 boulevard Saint-Germain, 75007 Paris)

Out of the present, d’Andreï UJICA

Russie, 1995, 90 min. V.O. russe, ST français

En mai 1991, les cosmonautes de la mission soviéto-britannique Ozon sont envoyés sur la station orbitale MIR. L’un d’eux passe près de dix mois à bord. Parti de l’URSS, il reviendra en Russie…

Invités : Jean-Pierre Haigneré, astronaute, Agence spatiale européenne. Isabelle Sourbès-Verger, géographe, Centre Alexandre Koyré, CNRS-EHESS. Modération : Rosa Olmos, BDIC

Mardi 8 novembre 19h00 – Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris (5 rue Lobau, 75004 Paris)

Est-il facile d’être jeune? de Youris PODNIEKS

URSS (Lettonie), 1986; 57 min. V.O. lettone, ST français

La jeunesse lettone filmée par Youris Podnieks au début de la Perestroïka. Le réalisateur dresse le portrait d’une nouvelle génération en pleine évolution, au cœur des changements de la société soviétique.

Invités : Kristian Feigelson, sociologue, Université de Paris III Sorbonne Nouvelle (IRCAV). Anna Zaytseva, sociologue, Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC/CNRS). Modération : Claire Niemkoff, BDIC

Mercredi 9 novembre 2011 – Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris (5 rue Lobau, 75004 Paris)

Le sacrifice, de Wladimir TCHERTKOFF

Suisse, 2003, 24 min. V.O. russe, ST français

Des centaines de milliers d’hommes ont travaillé à la décontamination du site de Tchernobyl et de ses environs; ils ont participé à la construction improvisée du sarcophage recouvrant le réacteur en fusion pour éviter une catastrophe majeure. Le film présente les témoignages de ces «liquidateurs» et de leurs familles qui endossent seules les conséquences de ce sacrifice humain.

Controverses nucléaires, de Wladimir TCHERTKOFF

Suisse, 2004, 51 min. V.O. russe, ST français

Le film retrace la confrontation entre scientifiques de l’Organisation Mondiale de la Santé, qui mènent des recherches sur les effets sanitaires des accidents nucléaires, et les chercheurs de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique : le conflit d’intérêt entre les deux agences internationales entrave la reconnaissance des analyses des répercussions de la catastrophe de Tchernobyl.

Invités : Wladimir Tchertkoff, réalisateur et Marie-Hélène Mandrillon, historienne, EHESS. Modération : Dominique Bouchery, BDIC

Jeudi 10 novembre 2011 – Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris (5 rue Lobau, 75004 Paris)

Moscou, trois jours en août de Iossif PASTERNAK

France, 1991, 57 min. V.O. russe, ST français

Le 19 août 1991, un groupe de putschistes, dirigé par Ianaiev, tente de prendre le pouvoir en URSS. Face à eux, le tout nouveau président de la Fédération de Russie, Boris Eltsine, et son premier ministre, Ivan Silaev, sont réfugiés au Parlement et défendus par la population civile. La parole est aux Moscovites.

Invité : Jean Robert Raviot, historien, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, commissaire de l’exposition. Modération : Irina Tsvetkov, BDIC

Contact : rosa.olmos@bdic.fr

Author: admin

Share This Post On

Submit a Comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *