Un Etat en quête de nation : la République de Moldavie

M. Cazacu et N. Trifon

Un Etat en quête de nation : la République de Moldavie

Vingt-cinq ans après la proclamation de son indépendance, la République moldave est toujours là, son maintien ne manquant pas de désavouer ses détracteurs. L’État moldave, devrait-on plutôt dire en parlant de ce pays de quatre millions d’habitants enclavé entre l’Ukraine et la Roumanie,puisque la nation moldave continue d’être traversée de tendances contradictoires et de faire l’objet d’âpres controverses. Pourtant, la moldavité a été promue tous azimuts, surtout par les dirigeants du Parti des communistes de Moldavie au pouvoir entre 2001 et 2009.
La sortie d’empire entamée à la faveur de l’implosion du système soviétique a soulevé de nombreux problèmes,ajoutant au malaise créé par les retrouvailles ratées avec la Roumanie voisine. Versant oriental de la principauté de Moldavie aux confins de l’Empire ottoman, puis région administrée par l’autocratie tsariste entre1812 et 1917, province roumaine pendant l’entre-deux-guerres, rattachée ensuite à l’Union soviétique, la Bessarabie d’antan doit aujourd’hui puiser dans cet héritage paradoxal pour trouver sa voie dans le monde moderne. Auteur avec Nicolas Trifon du livre La Moldavie ex-soviétiqueparu en 1993 aux éditions Acratie, au lendemain de la guerre sur le Dniestr, M. Cazacu, chercheur au CNRS, revient sur l’histoire longue de ce pays. Pour sa part, N. Trifon scrute les processus identitaires et politiques à l’œuvre de nos jours, au travers notamment de l’élément qui cristallise toutes les haines : la langue.
La réédition de cet ouvrage de référence comporte une postface inédite faisant le point sur les récents développements politiques en République de Moldavie.

NON LIEU

Author: Max

Share This Post On